Les commentaires sont fermés.

« Parler des tâches de douane, cela signifie également parler du tourisme d’achat, qui coûte des centaines de millions de francs, chaque année, à notre pays »

(VERSION PROVISOIRE) Je serai bref, mais, en ma qualité de représentant d’un canton frontalier, je dois dire que j’adhère aux propos qui viennent d’être tenus, et j’aimerais relever encore un point sur lequel on n’a pas suffisamment insisté dans le débat. On a beaucoup parlé de questions de sécurité et d’immigration illégale. L’initiative du canton de Saint-Gall ne porte pas que là-dessus, elle porte également sur les tâches de douane. Parler des tâches de douane, cela signifie également parler du tourisme d’achat, qui coûte des centaines de millions de francs, chaque année, à notre pays. Pouvoir, pour partie en tout cas, recouvrer cette évasion fiscale qui se produit au quotidien, c’est certainement retrouver aussi un certain nombre de ressources financières qui permettent de renforcer les effectifs du Corps des gardes-frontière.

J’en parle parce qu’il y a déjà eu plusieurs interventions qui ont été faites dans cette salle à ce sujet. Je n’ai réellement pas l’impression que nous ayons été entendus par le Conseil fédéral. C’est une raison supplémentaire pour soutenir cette initiative cantonale.

Voir en ligne

< Revenir à la liste